Fiche métier ostéopathe canin

Fiche Canine

La luxation médiale de la rotule

 

Fp Canine 1Fp Canine 2

Fréquente chez les chiens de petites races. L’ostéopathie peut être de bon recours lorsque le stade n’est pas trop avancé et qu’il n’existe pas de malformations osseuses avérées !

Luxation de la rotuleDéfinition et signes cliniques :

La luxation de la rotule (dislocation) est caractérisée par le déplacement de la rotule d’un côté de la fosse fémorale quand le genou réalise une flexion. La luxation peut être médiale ou latérale mais elle est médiale dans la plupart des cas chez le petit chien.Les signes cliniques associés vont de l’inexistence (asymptomatique) à la boiterie sévère avec non appui sur le membre concerné.

Traitements allopathiques :
Une chirurgie relativement lourde associant plusieurs techniques (transposition de la crête tibiale, desmotomie médiale) est envisagée suivant le stade évalué. Pour les luxations asymptomatiques il n’existe pas de traitement allopathique.

Etiologie des troubles :
Elle peut être traumatique ou liée à une malformation congénitale, mais est généralement liée à un trouble de éveloppement pendant la croissance

Le point de vue de l’ostéopathe :
Sur une boiterie précoce associant une luxation médiale de la rotule, au cours de la croissance notamment, il est important de vérifier l’intégrité fonctionnelle des structures mises en œuvre dans le fonctionnement du grasset, particulièrement celle de la commande du quadriceps. De la même manière, la vascularisation de la région doit être optimale au cours de la croissance pour éviter les phénomènes secondaires de déformations osseuses.

Paroles d’experts ENTRETIEN AVEC Aude DRAHONNET

Quand et comment intervenir ? : 
Sur les chiens de petites races, présentant une boiterie au cours de la croissance, il est important d’intervenir rapidement pour limiter des anomalies de développement et des sur sollicitations mécaniques pouvant entrainer des lésions anatomiques irréversibles. Une dysfonction L4/L5 peut induire une sollicitation dysfonctionnelle du quadriceps, et avec le temps endommager les structures du grasset et ainsi conduire à une luxation permanente de la rotule. De la même manière, une dysfonction coxo-fémorale peut entrainer une rotation interne du tibia et induire une luxation de rotule, occasionnelle au départ puis pouvant évoluer vers la luxation permanente.

Pour quels résultats ?
Pris précocement et sans malformations installées, les résultats sont immédiats. Le chien devra être suivi régulièrement ensuite pendant la croissance en s’assurant d’une bonne hygiène tant alimentaire que physique et en évitant toute sur-sollicitation mécanique pendant la croissance !

 

Télécharger la fiche